Appartement Airbnb

Location de courte durée : comment optimiser les réservations de basse saison ?

Vous êtes propriétaire d’un ou plusieurs logements en location de courte durée ou location saisonnière ? Votre logement est inscrit sur Airbnb ou sur toute autre plate-forme comme Abritel HomeAway, Expedia, Booking ? Vous devez préparer vos réservations pour la fin septembre, ainsi que l’automne et l’hiver qui arrivent. Voici des conseils pour préparer au mieux cette saison au caractère exceptionnel cette année et pour les années prochaines.

La basse saison des locations de courte durée de type Airbnb

  • La basse saison de la location ne doit pas être un problème pour vous. En effet, il est tout à fait possible de booster le nombre de locations pendant cette période. Vous pouvez même optimiser les mois d’automne et d’hiver pour une meilleure rentabilité.
  • Bien évidemment, vous n’aurez pas autant de locataires qu’au printemps et en été. Cela étant, tout dépend également de votre localisation. Si votre logement meublé est situé dans une métropole, vous pourrez tout à fait l’optimiser. Et cela d’autant plus en période automnale et hivernale avec des professionnels, ou bien des personnes en visite pour quelques jours.
  • À Paris, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, etc., vous avez l’occasion de trouver des locataires pour les différents événements qui ont lieu malgré la crise sanitaire. À Strasbourg par exemple, il est tout à fait possible que les fêtes de Noël puissent se dérouler normalement. Malgré tout, soyez attentif aux différentes décisions préfectorales. Le cas échéant, indiquez dans vos annonces sur les plates-formes quelles sont les conditions d’annulation.

La basse saison est aussi l’occasion d’évaluer votre location. En effet, en été, si votre logement est situé dans une région qui, habituellement, attire beaucoup de touristes, vous n’avez pas de difficultés à louer. En revanche, pendant la basse saison, vous pouvez mieux estimer l’activité de votre bien à louer en fonction de votre taux de remplissage.

Les touristes de la basse saison pour votre location

L’arrière-saison est chère aux professionnels du tourisme et de la location saisonnière. Mais elle se porte malheureusement mal cette année en raison de la crise sanitaire.

Les retraités et les étrangers

En effet, en général, la plupart des touristes qui louent un logement dans les zones touristiques en septembre, octobre, voire même en novembre, sont des retraités. Or avec le risque qu’ils encourent d’être contaminés par le COVID-19 et de faire une forme grave, ils sont nombreux à avoir décidé de rester chez eux cette année.

Dans la majorité des villes touristiques de bord de mer, l’activité de septembre a ainsi déjà baissé de 30 %. Cela, non seulement en raison de leur absence, mais aussi par celle des touristes étrangers qui apprécient eux aussi l’arrière-saison en temps normal.

Selon une étude réalisée par le ministère de l’Économie, en moyenne, la tranche d’âge des 62/71 ans est celle qui part le plus souvent en vacances, à 75 %. Un taux qui chute à moins de 50 % à mesure du vieillissement de la population. Mais cette première tranche de retraités est celle qui part autant en août qu’en septembre.

Les mois de septembre et octobre sont en outre particulièrement propices aux voyages des personnes qui n’ont plus la contrainte des vacances scolaires et du travail. De plus,  des tarifs plus attractifs qu’en haute saison leur permettent de mieux réguler leur budget. Par ailleurs, le rapport souligne que l’augmentation de l’espérance de vie sera encore à l’avenir un avantage pour le tourisme.

Les célibataires et les couples sans enfant

Autre avantage en dehors des vacances scolaires : la présence des célibataires et des couples sans enfant dans les locations de courte durée. En effet ces personnes, tout comme les retraités, ne sont pas, ou en tout cas moins, contraints par le calendrier.

De plus, elles bénéficient d’un pouvoir d’achat plus élevé qui leur permet de choisir des locations un peu plus haut de gamme et de consommer.

Profiter de la basse saison pour optimiser sa location de courte durée

Et si cette période était le moment idéal pour une revalorisation de votre location ? En effet, si vous constatez que vous avez quelques jours entre deux locations pour faire le point, profitez-en. Évaluez votre logement, ses avantages et les améliorations que vous pouvez y apporter afin d’attirer plus de locataires.

  • Réalisez une sorte d’état des lieux : vérifiez l’ensemble de l’appartement ou de la maison. Vous verrez s’il y a, par exemple, des retouches de peinture à faire, des éléments à changer, de la décoration vieillissante à remplacer, etc.
  • Vérifiez si votre location est à un prix correct par rapport à vos prestations : après l’état des lieux et un rapide tour d’horizon des avantages que vous proposez, n’hésitez pas à comparer votre logement avec d’autres sur les plates-formes.
  • Faites confiance à une agence de gestion locative : vous manquez de temps pour vos réservations ? Vous avez du mal à remplir votre planning en basse saison ou arrière-saison ? Il est sans doute temps de faire appel à la gestion locative pour les locations de courte durée. Cela vous permettra de vous décharger de l’ensemble des contraintes et démarches liées à la location. Vous gagnerez ainsi du temps que vous pourrez utiliser pour profiter de vos revenus locatifs. L’agence se chargera de la mise en place des annonces, des prix, des photos, du ménage, de la remise des clés, du planning, etc. Pour une commission de 20 %, vous verrez vos demandes de location augmenter et vos revenus aussi.

Host and Go vous propose une gestion locative à 360°. De la mise en place de vos annonces à leur gestion, du calendrier jusqu’aux arrivées et départs de vos locataires, l’agence prend tout en charge. Vous n’avez plus qu’à récupérer vos revenus locatifs à la fin de chaque mois. Grâce à ce système, vous pourrez optimiser plus facilement votre logement en basse saison.