Tarifs Airbnb

Airbnb et autres plateformes : comment fixer le prix de ses nuitées pour rester rentable ?

Le prix des nuitées fait partie des questions les plus courantes chez les propriétaires d’appartement ou de maison à louer, pour des locations de type Airbnb. Comment fixer son prix en fonction de la valeur de son bien et de son emplacement ? De quelle manière rester compétitif face à la concurrence pour des locations du même type ? Comment adapter son prix en fonction des saisons et de la demande ? Et enfin, passer par la gestion locative est-il rentable ?

Les règles d’or pour fixer son prix Airbnb et sur les plateformes assimilées

Que ce soit pour Airbnb, Booking, Abritel HomeAway ou Expedia, les locations de particulier ne sont pas soumises aux mêmes règles de tarification que les hôtels. Dès lors, vous êtes libre de fixer votre prix comme bon vous semble. Mais, bien évidemment, pour améliorer le taux de remplissage de votre logement en location de courte durée, vous devez étudier la question pour fixer le prix le plus juste et le plus rentable.

Voici les règles d’or à mettre en pratique avant de fixer ses prix :

1. Prenez en compte les frais de ménage que vous devrez ajouter

Autrement dit, vous fixez un prix de départ, mais celui-ci sera automatiquement augmenté par vos frais. Pour rester compétitif, vous devrez donc trouver l’équilibre. Soyez par ailleurs vigilant avec les frais que vous appliquez et qui ne sont pas inclus dans votre tarif de base. Airbnb le souligne sur son site, si vous appliquez des tarifs supplémentaires pour un animal de compagnie, une arrivée tardive dans la soirée ou des prestations supplémentaires, vous devrez l’indiquer clairement sur votre annonce.

2. Faites un comparatif des prix pratiqués autour de votre logement.

Cela demande cependant une recherche appuyée et sur des annonces qualitatives. En cela que vous ne pouvez pas comparer un logement de deux pièces avec un trois-pièces, ou une maison avec piscine et une maison qui n’en a pas. Utilisez les filtres mis à votre disposition en fonction des prestations de votre propre logement en location et faites la comparaison. Si vous constatez que les prix sont très différents malgré des prestations équivalentes, consultez les annonces afin de comprendre pour quelles raisons.

3. Fixez un « un prix plancher »

Vous jouerez sur celui-ci pour adapter votre tarif de location en fonction de la saison et des diverses occasions qui augmentent le taux de remplissage de votre secteur (un festival par exemple).

4. Ne baissez pas systématiquement vos prix pour trouver des locataires.

Certes, un contexte particulier encourage les propriétaires de location de courte durée à baisser leurs prix pour attirer les vacanciers et remplir leur logement. Mais, d’une manière générale, il est souvent contre-productif de jouer son tarif à la baisse pour trouver de nouveaux hôtes.

En effet, vous risqueriez d’abaisser aussi l’attractivité de votre logement. Un prix trop bas pourrait intriguer les connaisseurs des plateformes qui penseraient alors que votre logement a des défauts. D’un autre côté, vous pourriez attirer des locataires peu regardants sur le respect des lieux… Néanmoins, selon le contexte, vous pouvez bien sûr proposer des tarifs moins élevés, notamment lorsqu’un événement se déroule dans votre secteur et que vous ne parvenez pas à remplir votre calendrier. Soyez donc flexible : attractif au niveau du prix et selon le standing de votre location.

5. Privilégiez plutôt les réductions sur les séjours « longs »

Autrement dit, pas sur les voyages d’un ou deux jours qui bloquent votre calendrier pour les autres réservations. Les séjours longs bénéficient ainsi d’un budget plus intéressant à la nuitée et vous êtes sûr de rentabiliser la location sur la durée.

Confiez la tarification de votre location à une agence de gestion locative

Comme vous pouvez le constater, fixer son prix – notamment si vous êtes propriétaire de plusieurs logements en location – peut rapidement tourner au casse-tête. Les propriétaires, par manque de temps, ne peuvent pas fixer le meilleur tarif en toutes saisons, pour chaque événement, et être réactifs pour le modifier rapidement.

Alors, quelle est la solution la plus simple et la plus rentable pour fixer ses tarifs ? Avec la gestion locative de votre logement Airbnb ou sur toute autre plateforme, vous vous déchargez de toutes ces démarches et profitez simplement de la rémunération de votre logement.

Prenons un exemple avec Host and Go qui prend une commission de 20 % sur chaque nuitée :

En choisissant ce gestionnaire, vous déléguez toute l’organisation de vos locations. Autrement dit :

  • L’agence rédige les annonces et fait les photographies pour mettre en valeur votre logement.
  • Elle détermine le prix et le modifie chaque fois que cela est nécessaire pour augmenter votre taux de remplissage.
  • Le gestionnaire se charge du calendrier sur toutes les plateformes, des arrivées et des départs, ainsi que du ménage.
  • Celui-ci récupère pour vous et centralise l’ensemble de vos rémunérations de location de courte et moyenne durée.

Dès lors, imaginons qu’après avoir étudié les prix dans le même quartier et le taux d’occupation, il vous propose la somme de 160 € par nuitée :

  • Vous parvenez à louer pour la première fois pour une durée de 15 jours.
  • Au réel, avant de soustraire les frais, votre location vous rapporte sur cette période 2675,88 €.
  • Les voyageurs paient 80 € de frais de ménage.
  • Host and Go prélève sa commission de 20 %, soit 519 € 20.
  • Vous récupérez ainsi 2079,68 € pour 15 jours d’occupation. 

Et cela, sans avoir eu à gérer le calendrier, l’arrivée et le départ de vos hôtes, ainsi que la prestation de ménage. Sachant le temps nécessaire à la gestion de ces différentes tâches et les contraintes de présence et de réactivité qu’elles entraînent, vous êtes gagnant sur toute la ligne.

Vous souhaitez en savoir plus sur les prestations de gestion locative de Host and Go ? Contactez-nous !